Les vins par région

Mappa dell'Italia Puglia Molise Campania Abruzzo Marche Lazio Umbria Basilicata Toscana Emilia Romagna Calabria

Le Piémont, Barbaresco, Barolo et Asti

Une très large majorité des vins du Piémont sont issus de cépages locaux. A côté du noble Nebbiolo, source du Barolo, du Barbaresco, du Gattinara et du Ghemme, qui sont tous des DOCGs, la Barbera est le plus populaire pour les vins rouges, suivi du Dolcetto qui est apprécié pour sa rondeur.

Le Brachetto donne un aromatique rouge pétillant qui se retrouve sous le statut de DOCG en tant que Brachetto d'Acqui. Enfin, le Freisa et le Grignolo mènent la danse des autres rouges régionaux.

Les blancs sous appellation représentent près d'un tiers de la production. Tout d'abord, l'Asti, dont la DOCG s'applique tant au mousseux Asti Spumante qu'au Moscato d'Asti plus légèrement pétillant. Avec une production annuelle de près de 60 millions de litres, l'Asti se classe second derrière le Chianti en terme de volume pour les vins classés. Une autre star bien établie est le Gavi, un blanc sec élaboré à partir du cépage local Cortese et qui s'est récemment ajouté à la liste des DOCGs.

Le Piémont, la plus occidentale des régions d'Italie avec ses fontières avec la France et la Suisse, est bordé par les Alpes et les Apennins, ce qui explique l'origine de son nom : « pied des monts ». Bien qu'il ne se classe que septième en terme de production parmi les régions d'Italie, le Piémont est quand même considéré comme un géant du vin Italien. Le Piémont dispose du plus grand nombre de zones DOCGs et DOCs avec un total de 50 et est fier d'être la région avec la plus forte proportion de vins classés. Il n'y a pas d'IGT. Le climat est rude d'après les standards italiens, avec des saisons très marquées. L'hiver est froid avec beaucoup de neige. L'été est chaud et sec. Le printemps et l'automne sont tempérés, voire frais avec des brumes au temps des vendanges. Une majorité des vignobles de la région sont situés dans les collines des Langhe et de Monferrato, qui sont connectées aux Apennins par le sud est. Mais plusieurs vins d'importance sont également issus des contreforts des Alpes au nord entre le lac Majeur et le Val d'Aoste. Le point central de la production de grands vins est la ville d'Alba sur la rivière Tanaro.

Dans les collines toutes proches des Langhe, on produit environ 6 millions de bouteilles par an de Barolo « roi des vins, vin des rois », alors que le Barbaresco, qui beaucoup d'expert considèrent comme son égal, n'atteint que rarement 2,5 millions de bouteilles annuellement. Les deux sont issus du cépage Nebbiolo, qui leur donne une structure puissante et les rend capables de s'améliorer pendant de nombreuses années comme les excellents millésimes 2000, 1999, 1998, 1997, 1996, 1990, 1989, 1985 et 1982.

Les traditionnels Barolo et Barbaresco ont été admirés presque comme des vins cultes, mais également souvent critiqués comme trop élaborés pour les palais actuels. Mais la combinaison de millésimes hors du commun et la perfection des techniques mises en ouvre par les jeunes vignerons semblent changer cette image. Le Barolo et le Barbaresco ont gardé leur dimension ample tout en devenant plus équilibrés et plus abordables qu'avant.

La région d'Alba est renommée pour son Dolcetto souple et lisse existant sous plusieurs appellations, son Nebbiolo de première qualité et l'Arneis blanc issu des collines de Roero. Mais le progrès le plus important réalisé dans les zones d'Alba et d'Asti reste l'omniprésente Barbera, qui après avoir un temps été considérée très commune a pris rapidement des airs aristocratiques. Certains vins de Barbera soutiennent avec l'âge la comparaison avec les meilleurs Nebbiolo. Les Piémontais boivent plus de vin rouge que de vin blanc, et près de la moitié du rouge est de la Barbera, qui peut aussi être très attrayante dans ses versions jeune et fruitée ou pétillante.

Trois autres vins rouges ont été réhabilités après des décennies de déclin comme le pourpre Grignolo, le Freisa mousseux et le Brachetto d'Acqui pétillant, léger et vif. Dans l'autre zone majeure de production de Nebbiolo, les collines du nord, des styles plus modernes émergent en rouge comme le Carema, le Lessona, le Sizzano, le Fara et Gattinara, tant vanté et qui, avec son voisin le Ghemme, a obtenu la DOCG. Le Piémont est le premier producteur de vins pétillants. Avant tous les autres, il y a l'Asti, le plus populaire des vins mousseux doux du monde. Le marché pour ce blanc aromatique est en fait plus grand à l'étranger qu'en Italie. De fait, la demande mondiale est si grande qu'une pénurie de raisins Moscato di Canelli s'est développée.

Le Piémont est aussi un producteur majeur de vins pétillants secs bien que la plupart des raisins Chardonnay et Pinot utilisés pour leur élaboration vienne de l'extérieur de la région, essentiellement de l'Oltrepo Pavese voisine en Lombardie ou du Trentin Haut Adige. Parmi les vins blancs tranquilles, le Gavi démontre un style sec mais élégant qui explique pourquoi les amateurs le considère un des meilleurs en association à des fruits de mer ou du poisson, et qui a été récemment promu à la DOCG. L'Arneis, vif et fruité, continue de gagner du terrain autour de Roero, où le Favorita, léger et acidulé, émerge également. Par ailleurs, certains prédisent la renaissance de l'antique Erbaluce di Caluso à côté de Turin. Bien que les vignerons piémontais ont été parmi les premiers à expérimenter des cépages étrangers tels que le Cabernet ou le Pinot dès le XIXème siècle, ces vins n'ont plus les faveurs du public. Assez récemment, le Cabernet Sauvignon, les Pinot Bianco et Nero et, particulièrement, le Chardonnay ont montré certaines promesses. La DOC régionale Piemonte s'applique en partie à des vins mousseux issus de Chardonnay, Pinots et autres cépages. Pourtant, comme les amateurs l'ont noté, même ces vins issus de cépages étrangers ont une touche indéniablement piémontaise.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez consommer et apprécier avec modération.

/

Copyright © 2011 La Campanella. Mentions légales.